Ma petite collection bucolique

MON HERBIER NUMERIQUE

LE MURIER SAUVAGE
LE MURIER SAUVAGE AU PRINTEMPS ET EN ETE
LE MURIER SAUVAGE EN AUTOMNE ET EN HIVER

Le mûrier sauvage ou la ronce

Famille : Rosacées

Dimension : Arbrisseau produisant des rejets ligneux et sarmenteux, pouvant atteindre 5 à 8 m de long – plusieurs espèces de ronces existent en France, et sont très difficiles à distinguer les unes des autres, même pour des botanistes avertis ;

Floraison : Mai à juillet (plante vivace) - grandes fleurs régulières, teintées de rose, en bouquet terminal – fruits en drupes, en réalité en agglomérat de plusieurs fruits globuleux et charnus, contenant chacun une graine

Fruits : ils sont plus ou moins gros et sont donc plus ou moins agréables à manger mais elles ont toutes les mêmes propriétés

Usages pharmaceutiques : les feuilles sont utilisées depuis l’Antiquité en gargarisme pour lutter contre les maux de gorge, aphtes et angines ; les infusions permettent de lutter contre les diarrhées

Usages alimentaires : les mûres entrent dans la composition de nombreuses spécialités culinaires : gelées, tartes, gâteaux, liqueurs

Usages en vannerie : les tiges peuvent servir de liens dans la confection de certains paniers

Usage tinctorial
: les mûres peuvent être utilisés pour teindre en violet foncé les tissus

Ailleurs sur la toile :
La ronce commune
Ma confiture de mûres
Ronce ou murier sauvage (Rubus spp) : gingivites, angines, saignements