Ma petite collection bucolique

MON HERBIER NUMERIQUE

LE GENET
LE GENET AU PRINTEMPS ET EN ETE
LE GENET EN AUTOMNE ET EN HIVER

LE GENET, Indicateur de mauvais jours


Famille : Papilionacées 

Dimension : Arbrisseau de 1 à 2,5 m de haut, à rameaux verts – feuilles petites, alternées à 3 folioles arrondies

Floraison : Printemps – grandes fleurs jaunes, en couple ou solitaires, en grappes et parsemées de feuilles – fruits en gousses brunes, sèches à maturité, expulsant ses graines bruyamment

Synonymes : Genêt commun, Genêt vert, Herbe à balais, Genetier, Brande, Geneste

Action complémentaire : De tous les genêt, celui à balais est le plus précieux en médecine populaire ; alors que ses cousins sont toxiques, les alcaloïdes qu’il contient s’avèrent eu dangereux, sauf pris inconsidérément ; il fut utilisé comme dépuratif pour lutter contre les maladies chroniques du foie, les rhumatismes, la goutte ; son action complémentaire à celle du Bouleau ou du Frêne pour nettoyer l’organisme engorgé, fait que ses fleurs sont souvent associées à ces autres tisanes

Antivenin : Léon Binet a démontré l’efficacité des principes actifs extraits de sa fleur (la spartéine) comme antidote au venin de vipère ; dans ses expériences, il a prouvé que la cendre de fleur permettait à des rats de supporter 1,5 fois la dose létale de venin de cobra – mais nous n’avons pas beaucoup de cobra dans notre région ! Des bergers auvergnats ont témoigné de la résistance exceptionnelle aux morsures de vipères des brebis ayant consommées des genêts

Usages : Coupés puis liés et emmanchés sur une tige de Noisetier, les spartes de genêts font des balais de cour efficaces et résistants à l’usure ; excellents fagots pour démarrer la chauffe des fours à bois ; le genêt fut mis en culture pour améliorer les sols pauvres (fixation de l’azote atmosphérique par les nodosités racinaires)

Ailleurs sur la toile :
Wikipedia
Le genêt à balai
De la couleur au printemps